Log In
 Subscribe HERE ! 

Catégorie: Tea

Recherche


Vidéos |  7 Résultats

Compilation de Gros Totons

août 9, 2016

COMPILATION

Comprenant une scène avec Ariana Skyy.  Les Boules … Y en a des Grosses, des Gigantestes, des Fermes, des Fausses, des Naturelles, des Rebondissantes, des Rondes, des Juteuses… mais ce qui est sûr, c’est que dans cette compilation, y en a pour tous les goûts !!!

Compilation de Gros Totons

09 Août 2016

La Pouceuse Roulée

mai 1, 2010

La jeune Tea se rend chez une amie et se fait embarquer par nos deux malades qui l’entrainent dans une chambre de motel afin de profiter de ses grosses boules !

La Pouceuse Roulée

01 Mai 2010

Pornstars |  1 Résultats

Photos |  1 Résultats

Extras |  0 Résultats

Désolé, rien à afficher.

Films |  5 Résultats

Divers |  9 Résultats

Pegas dans le Journal de Québec


Journal-de-quebec_montreal-plaque-tournanye-porno

Suite à l’article du Financial Post, le Journal de Québec et le Journal de Montréal reprennent la nouvelle et dressant un portrait du XXX au Québec et à Montréal.

En voici un extrait :

Nicola Lafleur de Pegas Production confie également au Financial Post que plusieurs de ses vidéos les plus populaires sont tournées dans des endroits connus dans la province comme le Vieux Port de Montréal ou encore le Château Frontenac de Québec.

Source : Le Journal de Québec

Pegas dans le Financial Post


Financial-post_pegas-productions

Le Financial Post a interrogé Nicola Lafleur de Pegas Productions à propos du monde de la porno au Québec et de l’avenir du X lié à la réalité virtuelle.

Voici un extrait :

Though pornography in Montreal may be going to the geeks, one place where there is still a market is in Quebec-made content for a local audience.

According to data compiled by PornHub on its visitors from around the world, the No. 1 search term in the province is “Quebec.”

Pegas Productions, a Quebec City-based company that boasts its niche is “francophone North American” content, says one of its most popular series features public sex at landmarks such as the Old Port of Montreal and Terrasse Dufferin by the Château Frontenac in Quebec City.

“It’s interesting for people from Quebec, but also it’s interesting internationally because there’s a little bit of an exotic side to it,” said Nicola Lafleur, a former landscaper who founded Pegas in 2006 and today has six full-time employees.

Lafleur said the company has always had an Internet focus, but the once-strong DVD and video-on-demand market has dropped off in recent years.

The paysites, meanwhile, remain profitable because they produce unique content and they has started making virtual reality that can’t be as easily pirated and given away for free.

“Virtual reality is fun because it’s an immersive experience and there really is a future in that,” Lafleur said.

Though he says it took five years of running the company to afford pay himself a salary, 10 years and more than 150 films later he says he’s going to stay in the industry even if there’s no promise he’ll get rich doing it.

“It’s a moderate growth but our philosophy is to say we are better taking one step at a time,” he said.

Source : Financial Post

Pegas collabore avec Nightlife.ca


Nightlife.ca

Découvrez les dessous de l’industrie porno québécoise sur Nightlife.ca grâce à une série d’articles rédigés par Pegas Productions.

En voici un extrait :

NIGHTLIFE.CA collabore avec la maison de production de films pour adultes québécoise Pegas Productions pour une série d’articles sur le monde de la pornographie. Grâce à NIGHTLIFE.CA et Pegas, la porno n’aura plus aucun secret pour toi…

On le sait, la porno ça se passe pas exactement comme dans la vraie vie. Mais malgré tout, on est tous curieux de savoir comment ça se passe vraiment sur le plateau de tournage d’un film de cul. Chez Pegas Productions, on a notre façon bien à nous de faire ça. On peut certainement dire qu’un tournage, ça demande pas mal plus de préparation et d’organisation qu’une simple partie de jambes en l’air!

L’envers du décor de la préparation

La première étape avant de tourner, c’est de choisir le concept, les acteurs et le lieu. Ça se choisit un peu tout en même temps pour être sûr d’avoir un match parfait!

Le lieu de tournage doit aller avec le concept (bon ça va de soi quand même!), mais il doit aussi répondre à une foule de critères auxquels on ne pense habituellement pas… Premièrement, il faut que ça soit beau. Mais aussi que ça soit grand et lumineux pour laisser assez de place à l’équipe de tournage de Pegas.

 

Source : Nightlife.ca

Classé XXX – L’École de la Porno


2014-10-21_11-43-38

 

La nouvelle émission « Classé XXX » sur Z parle du cours « Pegas 101 » pour former des talents mâle pour l’industrie du X.

Voici un résumé de l’émission: (suite…)

Classé XXX – PROFESSION: PRODUCTEUR PORNO


2014-10-21_11-38-05

 

La nouvelle émission « Classé XXX » sur Z parle du métier de producteur porno et fait un portrait en détail de Nicola Lafleur, Président et Fondateur de l’entreprise de productions pour adultes Pegas Productions.

Voici un résumé de l’émission: (suite…)

Cour d’acteur Porno sur Vice Magazine


2014-10-21_10-31-04

Le prestigieux Vice Magazine  a publié une entrevue avec Nicola Lafleur, président de Pegas Productions à propos de notre cours d’acteur Porno « Pegas 101 »

En voici un extrait:

VICE: Where did you come up with the idea for Porn School?
Nichola LaFleur: We were having a lot of trouble finding good porn actors. I realized that we could teach aspiring porn stars the tricks of the trade, and in the process recruit those we thought were best for Pegas Productions.

What was the application process like?
Fifty people applied. They were required to send in a picture of themselves naked and erect. From there we sent them questionnaires and gave them information on the realities of porn. A lot of people think that they’ll make a lot of money in porn. In Quebec, that can’t be the number one motivation to get into porn. I don’t know about elsewhere, but here it won’t be full-time work, and it won’t pay $10,000 a shoot—unless you’re amazing.

We look for confidence, a good attitude, the penis (which can’t be too small, but too big can also be problematic) and looks. Looks aren’t as important, because there are all sorts of people with different preferences. So sometimes we’re looking for a young, white, skinny boy, but other times we need someone that’s the opposite of that.

The application process has changed this time around. The only way to apply is to subscribe to the course on Pegasproductions.com. If we accept you, you pay the $149 and you’re in.

Why is a really big penis a problem?
A 13-inch penis is definitely better than a three-inch penis, but a little above average is ideal. The problem with a huge penis is that it can be tough to stay hard. So let’s say we need to film for an hour, a person with a large penis can have a lot of difficulty with that.

You mentioned a looking for a “good attitude,” I always assumed the right attitude was “horny.”
It depends. For men, we’re looking for someone who gives 100 percent. Someone who wants to improve, that’s a good attitude. Someone who’s intense but can also be sensual when needed. We look for people who are creative and who participate in the process. We want people who give ideas. Sometimes we [behind the camera] lack the imagination. A porn star who gives their input can help the movie look more natural. That’s a good attitude.

Source et entrevue complete : VICE Magazine

EN PRIMEUR – Ariel Rebel Suce une Queue


Ariel Rebel Hardcore
Une grande première pour Ariel Rebel !

Jusqu’à présent la jeune et jolie re-belle québécoise ne nous avait fait fantasmer que dans des scènes « soft » (striptease, solo, lesbo), mais la voici qui franchit un nouveau seuil dans sa carrière : mettre un pénis dans sa bouche devant la caméra.

Oui, oui, pour vrai, à voir sur son blog:

http://www2.arielrebel.com/track/MjAyODk0OjM6MzE/?tour=teen

Ariel qui suce une queue, j’en crois pas mes yeux !

C’est un bon début et comme on dit, mieux vaut tard que jamais !

Croyez-vous qu’on pourra bientôt la voir dans une vraie scène hardcore ? Moi j’en rêve déjà… et vous ?