Log In
Join NOW !

Où sont les femmes lorsque vient le temps de défendre Candy Kiss

octobre 23, 2015

TVQC_femmes-defendre-candy-kiss

Jean-François Cloutier présente l’affaire Candy Kiss, actrice porno de films Pegas Productions, sous un jour tout à fait nouveau en démontrant que les féministes ne font rien pour défendre cette femme dont la vie a pourtant été brisée sans raison valable.

En voici un extrait :

J’écris cette mini chronique en lien avec l’affaire Candy Kiss, ou une jeune femme qui a fait des films pornos il y a plus de 8 ans avec son amoureux de l’époque sous le nom de Candy Kiss pour la compagnie Pegas Productions vient de voir sa vie détruite par une journaliste sans scrupule.

Premièrement, une des choses à savoir, c’est qu’elle a tourné des scènes pornos presque uniquement avec son amoureux de l’époque alors que ceux-ci filmaient pour un site aux tendances exhibitionnistes qui se nommait Baise Partout et mettait en scène un vrai couple faisant l’amour dans différents endroits du Québec, je le sais car je faisais de la promotion pour Pegas Productions à cette époque, j’ai débuté sur le web en travaillant sur des sites pornos. Aujourd’hui, le site a changé de vocation et met en scènes plusieurs actrices et acteurs et la description officielle est celle-ci «Baise Partout est un site porno Québécois sur la Baise en Public où plusieurs pornstars québécoises se font fourrer en plein air au Québec.»

À une époque où les groupes de femmes féministes jouent aux gardiennes de la bonne morale, prête à brûler sur le bûcher 2.0 tout homme qui aura le culot d’être un peu grossier ou de flirter maladroitement une femme, un peu à la façon de l’inquisition, quand un vrai drame avec une vraie victime se présente, et bien il ne se produit rien. Pendant que nos bonnes féministes s’inventent des combats imaginaires comme la «culture du viol» ou l’omniscient et omnipotent patriarcat et bien présentement, il y a une femme qui vie présentement un vrai enfer, qui est véritablement tourmentée et harcelée et quelle est la réaction des guerrières de la justice sociale et des féministes que nous entendons toujours sur toutes les tribunes possible? Silence radio, fucking silence radio, aucun mot, elles ne parlent pas, ne s’expriment pas et ne donne AUCUN signe de vie! Elles ont une belle chance de se racheter et de nous démontrer encore leur utilité en lâchant les futilités en épousant la réalité et bien non, elles ne se pointent pas.

Source : TVQC

Étiquettes : , , , , , ,